Notez post

Vous dormez mal ou vous avez mal au dos ? La faute revient peut-être à un mauvais matelas ou à un matelas trop vieux.

Nous passons en moyenne un tiers de notre vie à dormir. Pour un sommeil sain et réparateur, un bon matelas joue un rôle important. Il doit être ni trop mou ni trop dur et répondre à ses besoins personnels.

Sa durée de vie est en moyenne de dix ans. Nous vous expliquons dans cet article quand vous devez changer de matelas et comment vous pouvez prolonger la durée de vie d’un matelas.

Quelle est la durée de vie des matelas ?

Dans la pratique, la durée de vie d’un matelas dépend de différents facteurs :

  • la qualité du matelas
  • l’entretien du matelas
  • Variations de poids
  • la densité du matelas (pour la mousse)

En fonction de la qualité, la durée de vie du matelas est d’environ 5 à 8 ans pour les modèles bon marché et de 10 à 14 ans pour les modèles de qualité supérieure. Passé ce délai, même le matelas le plus haut de gamme est affaissé et doit être remplacé, car il perd de son soutien. Les matelas qui sont moins utilisés, comme par exemple dans la chambre d’amis ou dans la maison de vacances, font bien sûr exception.

Tout matelas, aussi bien entretenu soit-il, se salit avec le temps à cause de la transpiration et de la poussière et devrait être remplacé après un certain temps.

Une durée de vie dépassée ne plaide toutefois pas exclusivement en faveur d’un changement de matelas. En effet, d’un point de vue hygiénique, un matelas devrait être remplacé tous les 5 à 7 ans, surtout si la housse n’est pas amovible.

Des creux peuvent se former en raison de changements de poids importants ou d’une mauvaise qualité, ce qui peut entraîner des troubles du sommeil et des douleurs. Pour garantir un confort de sommeil durable, il est donc important de changer de couchage à temps.

Pour les matelas en mousse, la durabilité dépend en grande partie de la densité du matelas. La densité de la mousse est indiquée en kg/m3. Grâce à la grande élasticité de la mousse avec une densité plus élevée, le matériau se fatigue moins et a donc une durée de vie plus longue. Ne pas confondre avec le degré de fermeté d’un matelas ! Nous vous conseillons d’opter pour une densité de mousse supérieure à 30 kg/m3.

Lire aussi : 4 astuces pour une chambre plus écologique

Conseils pour prolonger la durée de vie d’un matelas

Tourner et retourner votre matelas

Une rotation et un retournement réguliers du matelas, de préférence tous les 2 à 3 mois est une excellente idée. Le matelas doit être retourné aussi bien dans le sens de la longueur que dans celui de la largeur, afin de garantir une usure uniforme. Le retournement régulier permet également d’assurer une aération suffisante du matelas et d’éviter les creux de couchage en cas de charge unilatérale trop importante. (Attention : ce n’est pas possible pour tous les matelas). Les matelas de la marque Vaudou Sport n’ont par exemple pas la possibilité d’être retourné.

Nettoyer la housse du matelas

Avec le temps, certaines choses s’accumulent dans le matelas : si le coutil n’est pas lavé de temps en temps, la poussière et autres s’infiltrent jusqu’au cœur du matelas. Celui-ci devrait être lavé tous les trois mois environ.

Exception : les matelas sans housse lavable. Ils doivent cependant être aérés régulièrement afin d’activer le processus d’auto .

Protège-matelas

Un protège-matelas est tendu sur le matelas sous le drap de lit afin d’éviter que le matelas ne soit trop sollicité et abimé.

Une protection simple mais très efficace et directe consiste à utiliser un surmatelas (qui assure par-dessus une sensation de couchage encore meilleure, c’est pour ainsi dire la couche de confort sur un bon matelas) ou un dessous de lit tendu, grâce auxquels les personnes allergiques sont également protégées contre les acariens. Lavable de préférence à 90°C, température à laquelle plus de 90% des parasites (champignons, virus, bactéries, acariens) meurent.

Aération

Laissez le matelas bien s’aérer pendant la journée en ouvrant les fenêtres de la chambre.

Pour que le matelas soit également bien aéré par le bas, un lit avec un sommier à lattes est préférable.